pervers-narcissiqueLa manipulation affective dans le couple peut prendre un visage pathologique : celui de la perversion narcissique. Le développement d’une société de plus en plus narcissique, qui valorise le culte de la personnalité, favorise le développement de ce mode relationnel destructeur. On se méfie d’autant moins d’un manipulateur narcissique dans le couple qu’il présente à la base, toutes les apparences de la perfection. Très vite, pourtant, la relation affective est douloureuse et mène au besoin d’une écoute spécialisée, pour sortir d’une forme d’emprise psychologique.

Manipulation affective et perversion narcissique

 

La notion de perversion narcissique a été théorisée en France par le psychanalyste P-C Racamier. Elle connaît un fort engouement aujourd’hui, responsable d’abus et de confusions. La manipulation affective dans le couple est une pratique assez courante. C’est son degré de gravité qui l’apparente à la perversité, lorsqu’elle devint si toxique qu’elle est de nature à mettre en péril l’équilibre psychologique de l’un des partenaires.

manipulation-affectiveCe qui se produit dans la relation amoureuse avec une personnalité pervers narcissique. La manipulation affective ne consiste plus pour elle à obtenir parfois ce qu’elle veut au prix d’une petite manigance, mais devient le seul mode relationnel constant, impliquant chantage, harcèlement et dévalorisation.

Le couple n’est plus, dès lors, un lieu d’échanges et de vie, mais un terrain d’affrontement, où le manipulateur ou la manipulatrice poursuit un but non avoué, de destruction de l’autre.

 Le malaise que l’on ressent face à une personnalité pervers narcissique est une souffrance qui va au-delà d’une simple détresse affective. Il convient de ne pas diaboliser la personnalité d’un pervers narcissique, dont nous verrons le fonctionnement plus loin, mais de savoir repérer, pour les victimes, les signes d’une violence psychologique manifeste.

Un partenaire manipulateur pervers instaure la manipulation affective dans tous ses échanges affectifs, car il considère son partenaire comme un jouet. On parle de jouissance sadique du pervers, d’un manque d’empathie totale et de l’absence de conscience de ses actes. Il se sert de la fragilité de ses victimes, de façon à les atteindre systématiquement là où cela fait mal. Un thérapeute parlera de failles narcissiques dans lequel le persécuteur s’engouffre inconsciemment. Le mensonge est omniprésent dans la relation, de même que les retournements de situation, le dénigrement et surtout, la culpabilisation.

culpabilisation

La perversion narcissique à la lumière de la psychanalyse

Dans la terminologie de « pervers narcissique », nous retrouvons deux pathologies qui se sont « associées » : celle de perversion et celle de narcissisme (dans sa définition morbide). Ce concept est relativement nouveau et son développement, lié à de nombreux facteurs sociaux, psychosociaux, rentre dans le cadre de la sémiologie contemporaine.
La notion de perversion, elle a été élaborée à la fin du XIXème siècle pour rendre compte de « déviances » sexuelles. Elle est aujourd’hui passée dans le langage commun et nous observons un glissement de la notion vers celle que nous qualifierons de perversion relationnelle. C’est bien dans sa façon d’être en relation à l’Autre, au monde et à lui-même que se manifeste le trouble de la perversion narcissique à l’œuvre dans la manipulation affective. Il est question de modification des tendances affectives.

 Si l’on devait, à l’instar du Daninos des Carnets du Major Thompson qui, « ouvrant » un anglais, y découvre « un chat à neuf queues, un imperméable » et nombre d’autres anglaiseries, qu’adviendrait-il, donc, si l’on s’avisait d’observer un manipulateur narcissique de l’intérieur ? Que trouverait-on ? Eh bien, tout d’abord du vide, beaucoup de vide. C’est justement là que se situe le problème : une absence de substance, de sentiments inscrits, de vécu satisfaisant ; on pourrait presque ajouter : de souvenirs. Le pervers narcissique a-t-il une histoire ? L’histoire de l’individu, c’est ce qui se construit jour après jour, expérience après expérience. Or, le pervers narcissique en a sans doute une – nous en avons tous une – mais il n’a pas pu se l’approprier. Elle a glissé sur lui comme la pluie sur l’acier…

Est-ce à ce vide d’existence propre que les manipulateurs remédient par une construction hyper narcissique de leur personnalité ? Oui, répondent les thérapeutes, et elle s’exerce dans le pouvoir et la violence. Car il  n’y a d’existence pour eux qu’au détriment de l’autre, leur objectif étant pour cela d’ « éteindre » leurs victimes. Ce n’est pas un hasard si celles-ci sont choisies en général, parmi des personnes certes vulnérables, mais aussi brillantes et pleines de vie. Un manipulateur narcissique dans le couple a besoin d’un potentiel vital à détruire pour que triomphe sa propre vacuité. D’où son caractère prédateur qui s’explique, non par sa personnalité prétendument diabolique, mais par le fait qu’il n’est psychologiquement qu’en survie.

manipulation-affective

Savoir quand l’on est victime

Les tests de tous ordres abondent sur le web pour détecter l’existence d’une manipulation mentale derrière toute relation où se cache une manipulation affective. La parole des victimes qui se délie a permis de repérer les techniques de manipulations récurrentes des pervers narcissiques, ainsi qu’un mode opératoire.

Les victimes font d’abord l’objet d’une séduction complète, avant d’être discrètement écartées de tout entourage protecteur pour être placées à l’ « isolement ». Leur bourreau orchestre ainsi plus facilement leur dépendance affective et leur « mise à mort » sur le plan psychique. Un pervers narcissique a ceci de particulier qu’il ne se contente pas d’imposer sa vision des choses à l’autre. À force de dénigrement, de chantage affectif et de culpabilité, il parvient aussi à lui faire intégrer sa vision perverse. Il modèle en quelques sortes le psychisme de sa victime sur le sien, qui en arrive à en penser, à son instar, qu’elle est un véritable objet de rebut.

Quand la victime franchit cette étape dans la relation, elle perd progressivement ses repères et ses capacités de discernement et de réaction. La souffrance psychique intense qu’elle éprouve doit la pousser à rechercher de l’aide auprès de l’entourage ou d’un psychothérapeute spécialiste de la manipulation affective. Les proches ne sont malheureusement pas toujours conscients des réels dangers qu’elle encourt, car un manipulateur pervers se construit toujours une façade irréprochable.

Pascal Couderc a signé avec Pascale Chapaux Morelli, l’ouvrage; “La manipulation affective dans le couple » chez Albin Michel. Depuis son cabinet de psychothérapeute à Montpellier, il aide les femmes et les hommes à sortir de la relation d’emprise qui les lie à un homme ou une femme manipulatrice. La psychothérapie permet de trouver en soi-même les clés de sa liberté et de renouer avec l’estime de soi.

Pascal Couderc

Psychanalyste, psychologue clinicien à Paris et Montpellier

Et en visioconsultation pour les francophones partout en France et dans le monde.